Les outils du dévLe job de dév

Conformité aux WCAG 2.1

Directives d'accessibilité pour le contenu Web

En tant que propriétaire de site web, vous êtes certainement familiarisé avec l’importance de la conformité aux WCAG, à l’accessibilité du web. Les normes internationales en matière d’accessibilité s’appliquent tant aux sites web publics que privés, et une ligne directrice universelle est largement suivie : les WCAG, ou Web Content Accessibility Guidelines. Ces directives sont délivrées par le Worldwide Web Consortium (W3C), l’organisme régissant les normes internationales pour l’internet.

Mais que contiennent exactement ces directives WCAG ? Elles comprennent une série de recommandations visant à rendre les contenus internet accessibles à tous, en particulier aux personnes souffrant de handicaps.

L’histoire de la conformité aux WCAG remonte à 1995, lorsque Gregg Vanderheiden a élaboré le premier guide d’accessibilité au web. Cette question a été abordée pour la première fois lors de la deuxième conférence internationale sur le World-Wide Web (WWW II), au début de l’ère numérique. Depuis la publication du premier guide, d’autres organisations ont contribué à son évolution. Trente-huit nouvelles réglementations ont suivi, regroupées dans les directives unifiées sur l’accessibilité des sites Web. Le WCAG 1.0, basé sur ces directives, a été publié en 1999.

En voir plus… 

Conformité aux WCAG 1.0

Les WCAG 1.0 comprennent 14 lignes directrices, chacune avec ses propres points de contrôle. Elles détaillent comment rendre les pages web accessibles, avec des priorités assignées à chaque exigence : nécessaires, recommandées ou optionnelles.

Ligne directrice 1 : Fournir des alternatives au contenu audio et visuel.
Ligne directrice 2 : Éviter de se baser uniquement sur les couleurs.
Ligne directrice 3 : Utiliser correctement les feuilles de style et les balises.
Ligne directrice 4 : Utiliser la langue de manière naturelle.
Ligne directrice 5 : Assurer la lisibilité et la bonne utilisation des tableaux.
Ligne directrice 6 : Permettre une transition fluide entre les pages.
Ligne directrice 7 : Activer le contrôle de l’utilisateur pour le contenu dynamique.
Ligne directrice 8 : Assurer l’accessibilité des interfaces utilisateur intégrées.
Ligne directrice 9 : Adopter une conception réactive.
Ligne directrice 10 : Prévoir des solutions temporaires pour les utilisateurs.
Ligne directrice 11 : Se conformer aux technologies et directives du W3C.
Ligne directrice 12 : Fournir des informations contextuelles et d’orientation.
Ligne directrice 13 : Offrir un mécanisme de navigation clair.
Ligne directrice 14 : Rendre tous les documents clairs et simples.

Conformité aux WCAG 2.0

Neuf ans plus tard, les WCAG 2.0 ont été lancées, basées sur les WCAG 1.0 mais alignées sur les normes de 2008. Elles se fondent sur les principes de POUR : Percevable, Exploitable, Compréhensible et Robuste. Chaque principe comprend plusieurs lignes directrices, classées selon les niveaux de test A, AA et AAA.

Percevable

Ligne directrice 1.1 : Fournir des textes alternatifs pour le contenu non textuel.
Ligne directrice 1.2 : Proposer des alternatives pour les contenus basés sur le temps.
Ligne directrice 1.3 : Présenter le contenu de différentes manières sans perdre en information ou en structure.
Ligne directrice 1.4 : Assurer la visibilité et l’audibilité de tout le contenu.

Exploitable

Cette notion implique que les interfaces utilisateur et la navigation doivent être facilement utilisables.

Ligne directrice 2.1 : Toutes les fonctionnalités doivent être accessibles via le clavier.
Ligne directrice 2.2 : Un temps de lecture suffisant doit être prévu.
Ligne directrice 2.3 : La conception du contenu ne doit pas déclencher de crises.
Ligne directrice 2.4 : La navigation de l’utilisateur doit être intuitive, permettant de trouver le contenu et de savoir où l’on se trouve.

Compréhensible

Les informations et le fonctionnement des interfaces utilisateur doivent être clairs et compréhensibles.

Ligne directrice 3.1 : Le texte du contenu doit être lisible et compréhensible.
Ligne directrice 3.2 : Les pages web doivent avoir une cohérence de fonctionnement.
Ligne directrice 3.3 : Les utilisateurs doivent pouvoir corriger les erreurs facilement.

Robuste

Tout contenu web doit être interprétable de manière fiable par une variété d’agents utilisateurs, y compris les technologies d’assistance.

Ligne directrice 4.1 : Maximiser la compatibilité avec les agents utilisateurs existants et potentiels, y compris les dispositifs d’assistance.

Conformité aux WCAG

Évolution des normes d'accessibilité web : De WCAG 1.0 à WCAG 2.1

Les WCAG 2.0 ont introduit des améliorations significatives par rapport à la version 1.0, en réorganisant toutes les lignes directrices autour de quatre piliers principaux : POUR. Une différence majeure réside dans l’extension de la portée des lignes directrices pour inclure une variété de formats de contenu au-delà du simple HTML, tels que les fichiers, les PDF, les feuilles de calcul, les documents Google, les applications mobiles, les livres électroniques et les présentations en ligne. Cela reflète l’évolution du paysage numérique actuel.

Les WCAG 2.1, publiées environ dix ans après la version 2.0, visent à améliorer l’accessibilité du web en tenant compte des évolutions technologiques. Elles introduisent 17 nouvelles lignes directrices, couvrant les domaines de la perception, de l’exploitabilité, de la compréhensibilité et de la robustesse.

La conformité aux WCAG revêt une importance capitale dans de nombreux pays, notamment au Canada, aux États-Unis, en Europe et dans divers pays d’Amérique du Sud et d’Asie. Dans ces régions, la législation exige souvent la conformité aux WCAG pour les sites web du secteur public, et parfois même pour le secteur privé. Cette conformité garantit que tous les utilisateurs, y compris ceux souffrant de handicaps, peuvent accéder facilement au contenu en ligne, conformément aux directives universelles d’accessibilité du web.

13 outils gratuits pour tester votre site

En France, l’accessibilité des sites Web est réglementée par le Référentiel Général d’Amélioration de l’Accessibilité (RGAA), obligatoire pour les services publics et certaines entreprises privées. Cependant, rendre le Web accessible à tous est un devoir pour chacun.

L’accessibilité d’un site Web ne concerne pas uniquement les personnes handicapées. Elle améliore également l’expérience utilisateur pour tous.

En améliorant l’accessibilité de votre site, vous améliorez également son UX et son référencement SEO, ce qui peut attirer une clientèle plus large.

N’attendez plus, testez l’accessibilité de votre site selon les WCAG avec ces outils gratuits et corrigez les erreurs.

Pour plus d’informations, consultez mon site.

Voici les outils mentionnés :

Conclusion

En résumé, la conformité aux normes internationales d’accessibilité web, telles que les WCAG 2.1, est désormais essentielle pour les sites web publics et privés. En adoptant ces standards, les propriétaires de sites web démontrent leur responsabilité et leur inclusivité envers tous les utilisateurs, handicapés ou non. Respecter les WCAG garantit non seulement le respect du droit international, mais aussi assure une accessibilité optimale pour tous les visiteurs. Pour des informations supplémentaires sur les exigences de conformité spécifiques à chaque pays, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur l’ADA et l’AODA.

Site web du développeur Thierry Laval "thierrylaval.dev"

Devenez conforme aux WCAG

Dès aujourd’hui contactez un développeur web !