DuckDuckGo~? Ecosia~? Qwant et Lilo~? les rivaux de Google veulent que les législateurs européens agissent via de nouvelles règles technologiques, pour obtenir des conditions de concurrence équitables

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n’avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c’est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d’un compte et qu’il est bien activé, connectez-vous à l’aide du formulaire ci-dessous.

Créer un compte

L’inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m’inscris !

DuckDuckGo et trois autres moteurs de recherche rivaux de Google ont exhorté les législateurs européens à prendre des mesures contre l’unité d’Alphabet via de nouvelles règles technologiques, affirmant qu’ils n’ont pas encore vu de résultats positifs d’une décision antitrust contre Google.

En 2018, la Commission européenne a infligé une amende record de 4,24 milliards d’euros (5 milliards de dollars) à Google pour avoir utilisé de manière déloyale Android afin de cimenter la domination de son moteur de recherche et lui a ordonné de garantir des conditions de concurrence équitables pour ses rivaux.

Google a ensuite procédé à des changements et, il y a quatre mois, a déclaré qu’il laisserait ses rivaux s’affronter gratuitement pour devenir le moteur de recherche par défaut des appareils Android en Europe.

Le moteur de recherche américain DuckDuckGo, l’allemand Ecosia et les français Qwant et Lilo ont déclaré que les législateurs devraient utiliser les règles techniques élaborées par la responsable antitrust de l’Union Eueopéene, Margrethe Vestager, appelées Digital Markets Act (DMA), pour garantir la concurrence.

« Malgré les changements récents, nous ne pensons pas qu’elle fera bouger les parts de marché de manière significative en raison de ses limites persistantes« , ont-ils déclaré dans une lettre commune adressée aux législateurs du Parlement européen.

Ils ont indiqué qu’un menu de préférences permettant aux utilisateurs de choisir leur recherche par défaut lors de la configuration d’un appareil Android n’est pas disponible sur le bureau de Chrome ou sur d’autres systèmes d’exploitation, et qu’il n’est affiché qu’une seule fois aux utilisateurs.

« La DMA devrait inscrire dans la loi l’exigence d’un menu de préférences pour les moteurs de recherche, qui interdirait effectivement à Google d’acquérir les points d’accès de recherche par défaut des systèmes d’exploitation et des navigateurs des gardiens« , ont-ils déclaré.

La DMA pourrait entrer en vigueur en 2023, une fois qu’elle aura obtenu le feu vert des législateurs et des pays de l’Union Européenne.

Source : Commission Européenne

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Pensez-vous que les autres moteurs de recherche pourront, dans un avenir proche, rivaliser équitablement avec Google ?

Voir aussi :

Antitrust : que reproche la Commission européenne à Google ? la commissaire à la concurrence tente de justifier l’amende de 4,3 milliards d’euros

Le ministère américain de la justice prépare une action en justice antitrust contre Google, au sujet de ses activités dans le domaine de la publicité

L’enquête antitrust américaine contre Google se rapproche à grands pas, pour déterminer si l’entreprise fait un usage abusif de son énorme pouvoir sur le marché de la recherche

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties

Membre éprouvé

Le 07/10/2021 à 15:48

Je suis au quotidien sur DuckDuckGo et je trouve les résultats pertinents.

Pour la recherche géographique Google rester le numéro 1 et il reste le meilleur moteur de recherche quand même (le mot le plus recherché sur Bing est Google ? )

Avatar de marsupial

Expert confirmé

Le 07/10/2021 à 15:29

J’ai testé Bing sur une requête simple, c’est vraiment de la merde.

Tiri

Je suis un développeur web qui cherche à résoudre les problèmes du monde réel. J'ai la passion d'apprendre et de partager mes connaissances avec les autres, aussi publiquement que possible.