Les autorités antitrust indiennes ordonnent une enquête sur Apple pour abus présumé du marché des applications, en forçant les développeurs à utiliser son système propriétaire d’achat in-app

L’organisme indien de surveillance de la concurrence a ordonné une enquête sur les pratiques commerciales d’Apple dans le pays, estimant que le fabricant de l’iPhone avait violé certaines lois antitrust.

L’ordre de la Commission de la concurrence de l’Inde (CCI) intervient après qu’un groupe à but non lucratif a allégué cette année qu’Apple abusait de sa position dominante sur le marché des applications en forçant les développeurs à utiliser son système propriétaire d’achat in-app.

Le plaignant, « Together We Fight Society« , a fait valoir que l’imposition par Apple d’une taxe de 30 % pour la distribution de contenu numérique payant et d’autres restrictions nuisent à la concurrence en augmentant les coûts pour les développeurs d’applications et les clients, tout en constituant une barrière à l’entrée sur le marché.

La CCI a déclaré que les restrictions d’Apple entraînent à première vue un refus d’accès au marché pour les développeurs et distributeurs potentiels d’applications.

« À ce stade, la Commission est convaincue qu’Apple fait l’objet d’une plainte prima facie qui mérite une enquête« , a-t-elle déclaré.

Apple n’a pas répondu aux demandes de commentaires.

L’entreprise a nié les allégations dans un document déposé auprès de la CCI le mois dernier, et a demandé au régulateur de rejeter l’affaire, soulignant que sa part de marché en Inde était de 0 à 5 %, ce qui est « insignifiant ».

La CCI a toutefois déclaré dans son ordonnance que l’argument d’Apple sur sa part de marché était « complètement mal orienté » car les allégations concernaient des restrictions anticoncurrentielles imposées aux développeurs d’applications et non aux utilisateurs finaux.

Ces allégations sont similaires à une affaire à laquelle Apple est confronté dans l’Union européenne, où les régulateurs ont ouvert l’année dernière une enquête sur le géant technologique américain.

La CCI a ordonné à son unité d’investigation de terminer l’enquête et de soumettre un rapport dans les 60 jours suivant l’ordonnance. En général, ce type d’enquête dure plusieurs mois.

L’organisme de surveillance mène séparément une enquête sur le système de paiement in-app de Google, dans le cadre d’une enquête plus large sur l’entreprise, après que des startups indiennes ont exprimé leur inquiétude l’année dernière.

Source : Commission de la concurrence de l’Inde (CCI)

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le juge ordonne à Apple d’autoriser les options de paiement externes pour l’App Store d’ici le 9 décembre, refusant le sursis, l’injonction du juge nuira-t-elle aux consommateurs ?

Apple laissera enfin les développeurs informer les utilisateurs des options d’achat hors App Store, une « tentative désespérée d’éviter le jugement des tribunaux » selon Epic

La Commission européenne pourrait inculper Apple dans les jours à venir pour abus de position dominante, suite aux plaintes concernant le prélèvement de 30 % sur les achats in-app

App Store : l’Inde pourrait être le prochain pays à obliger Apple à modifier sa politique concernant les achats in-app

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Tiri

Je suis un développeur web qui cherche à résoudre les problèmes du monde réel. J'ai la passion d'apprendre et de partager mes connaissances avec les autres, aussi publiquement que possible.