Malgré les mises à jour d’Apple, les AirTags servent encore à espionner des gens

Une mère et sa fille ont alerté la police après avoir découvert qu’elles étaient suivies par un AirTag depuis plusieurs heures.

Malgré les mises à jour et les actions d’Apple pour éviter que ses traqueurs GPS ne servent à des fins malveillantes, les AirTags continuent de servir d’outils de pistage. Plusieurs mois après les premiers cas recensés, l’entreprise américaine fait face à un nouveau fait divers inquiétant.

Alors qu’une famille américaine avait passé une journée de vacances au parc Disney World d’Orlando, en Floride, une notification parvenue sur leur iPhone en fin de journée a assombri leur voyage. Selon les informations du site WKRN rapportées par Apple Insider, c’est la mère Jennifer Gaston, qui est la première à avoir reçu l’information à 23h33, alors même que les premières détections du AirTag remontaient à bien plus tôt dans la journée, aux alentours de 19h00.

Les AirTag servent toujours à stalker

En vérifiant la notification de son iPhone, Jennifer Gaston a découvert avec inquiétude que la balise GPS de la Pomme les suivait depuis plus de quatre heures, et qu’elle avait méticuleusement enregistré tous les déplacements de la journée au sein du parc. Malgré leurs tentatives pour retrouver le tracker dans leurs affaires, les membres de la famille n’ont mis la main sur aucun AirTag. De retour à leur hôtel, ils se sont finalement résignés à appeler la police, qui de son côté, n’a pas fait mieux. Faute de preuve physique, aucune infraction n’a pu être enregistrée par les forces de l’ordre.

Rappelons que dans le cas où un AirTag inconnu est retrouvé, il est facilement possible pour la police d’identifier son propriétaire, en transmettant son numéro de série à Apple. Dans ce cas précis, l’affaire demeure un mystère. Une des possibilités à ne pas exclure reste cependant l’erreur technique : dans un parc aussi fréquenté que Disney World, les AirTags sont sans doute nombreux et à proximité les uns des autres. Il est ainsi possible que l’iPhone de la famille ait simplement détecté plusieurs fois le même tracker à proximité.

Reste que l’affaire relance les inquiétudes autour des AirTags, et plus généralement des trackers GPS. Destinées à garder un œil sur ses clés, son sac à main ou tout autre objet inanimé, les balises GPS connectées qui fleurissent un peu partout sur le marché en ce moment n’ont évidemment pas pour vocation à suivre une personne, sous peine de risquer de lourdes sanctions pénales.

Tiri

Je suis un développeur web qui cherche à résoudre les problèmes du monde réel. J'ai la passion d'apprendre et de partager mes connaissances avec les autres, aussi publiquement que possible.

AllEscort