Mozilla s’est associé à la salle de presse The Markup pour la « chasse aux pixels de Facebook », afin de découvrir comment Meta suit les utilisateurs sur le Web et ce qu’il fait des données collectées

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n’avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c’est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d’un compte et qu’il est bien activé, connectez-vous à l’aide du formulaire ci-dessous.

Créer un compte

L’inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m’inscris !

Facebook collecte des données sur les personnes en ligne et les utilise pour adapter le contenu et la publicité. Cependant, la manière exacte dont il s’y prend reste quelque peu mystérieuse.

Mozilla s’est associé à la salle de presse à but non lucratif The Markup pour ce qu’elle appelle la « chasse aux pixels de Facebook », afin de découvrir comment Meta suit les gens sur le web grâce à son réseau publicitaire alimenté par des pixels, et ce qu’il fait des données collectées.

Rally (une plateforme de partage de données privilégiant le respect de la vie privée, créée par Mozilla l’année dernière) et The Markup parlent de leur collaboration :

« Selon sa propre politique de confidentialité, Facebook peut collecter des informations vous concernant sur le web, même si vous n’avez pas de compte Facebook. L’une des façons dont Facebook effectue ce suivi est par le biais d’un réseau de pixels qui peuvent être installés sur de nombreux sites que vous visitez. En participant à cette étude, vous aiderez Rally et The Markup à enquêter et à faire un rapport sur les endroits où Facebook vous suit et sur le type d’informations qu’il collecte.« 

L’étude sur la chasse aux pixels Facebook recueillera les données suivantes auprès des volontaires :

  • les données envoyées aux pixels Facebook pendant la navigation ;
  • les URL des pages web consultées ;
  • le temps passé à naviguer sur les pages ;
  • la présence de cookies de connexion Facebook dans le navigateur ;
  • une enquête d’étude à laquelle l’utilisateur répond ;
  • les métadonnées sur les URL visitées :

    – l’URL complète de chaque page web sur laquelle l’utilisateur se trouve,

    – le temps passé à naviguer et à lire des médias sur chaque page web,

    – la distance parcourue sur la page web.

Mozilla tient à préciser qu’elle n’utilisera pas les données recueillies à des fins malveillantes :

« Cette étude ne partagera pas les données de mesures granulaires avec des tiers. Tous les efforts pour agréger et analyser les données seront faits dans l’environnement d’analyse sécurisé de Mozilla. Une fois l’analyse terminée, nous supprimerons toutes les données brutes. Tous les rapports de The Markup n’utiliseront que des données agrégées et anonymisées. »

Facebook a vivement tenté d’annuler et de combattre les fonctionnalités de suivi et de transparence d’iOS 14 d’Apple, qui permettraient aux utilisateurs d’empêcher le siphonnage de leurs données ; les notes et documents de Frances Haugen qui ont fuité ont jeté beaucoup de lumière sur les pratiques douteuses de Facebook et de Meta en matière de stockage des données ; il y a eu un véritable tollé lorsque WhatsApp a révélé qu’elle commencerait à partager les données collectées sur les utilisateurs avec Meta, car absolument personne ne leur fait confiance. Une grande partie de la mauvaise volonté des individus à l’égard de Facebook provient essentiellement du fait que l’entreprise a très clairement pris part au siphonnage de données, et a ensuite refusé catégoriquement d’assumer les ramifications de ces actions.

Télécharger le module complémentaire Rally et participer à l’étude

Source : Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet ?

Allez-vous participer ?

Voir aussi :

Voici pourquoi Facebook continue à collecter les données des personnes même lorsque leurs comptes sont désactivés, et à établir leurs profils

Facebook poursuit l’Ukrainien qui a collecté les données de 178 millions d’utilisateurs de sa plateforme et les a vendues sur un forum clandestin de cybercriminalité

Facebook est poursuivi en justice pour avoir prétendument collecté les données biométriques de 100 millions d’utilisateurs Instagram, et risque jusqu’à 500 milliards de dollars en dommages-intérêts

Des recherches révèlent que les applications de médias sociaux en savent beaucoup trop sur vous, Facebook s’avère être le pire contrevenant à cet égard, suivi de près par sa filiale Instagram

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de phedra60

Membre à l’essai

Le 13/01/2022 à 15:18

Bonjour,

Quelle est cette histoire de « réseau de pixel » ?

FB ne peut modifier les pages web que vous visitez pour y ajouter des pixels… Je ne comprends donc pas !

Quelqu’un peut-il m’éclairer là-dessus ?

Merciii

Avatar de lapourgagner

Membre à l’essai

Le 13/01/2022 à 15:46

Citation Envoyé par phedra60 Voir le message

Bonjour,

Quelle est cette histoire de « réseau de pixel » ?

FB ne peut modifier les pages web que vous visitez pour y ajouter des pixels… Je ne comprends donc pas !

Quelqu’un peut-il m’éclairer là-dessus ?

Merciii

Les pixels sont ajoutés volontairement par les webmasters: https://fr.ryte.com/wiki/Pixel_espion

Avatar de phedra60

Membre à l’essai

Le 13/01/2022 à 16:38

Citation Envoyé par lapourgagner Voir le message

Merci. Du coup, déjà, c’est pour ceux qui n’ont pas accès à l’access log d’Apache ( ou autre ), parce que la plupart des données sont dessus. Il manque effectivement la durée de lecture de la page, ainsi que les mouvements de la souris qui doivent pouvoir être captés grossièrement par ce réseau de pixel.

Après, je ne vois toujours pas pour FB : quel est l’objectif du dev ou webmaster qui ajoute cette image ?

Ils ajoutent la mini image qui provient de FB, et ensuite, ils font quoi ? C’est toujours FB qui contient ces infos, donc le seul intérêt serait si FB fournit un écran ( une page ) avec des stats… Cet écran existe vraiment ?

Tiri

Je suis un développeur web qui cherche à résoudre les problèmes du monde réel. J'ai la passion d'apprendre et de partager mes connaissances avec les autres, aussi publiquement que possible.