Valve bannit de Steam les jeux qui utilisent la technologie blockchain ou permettent aux utilisateurs d’échanger des NFT, Epic se dit « ouvert » à l’idée de les accueillir

Les jeux qui utilisent la technologie blockchain ou permettent aux utilisateurs d’échanger des NFT ou des crypto-monnaies ne seront pas autorisés sur Steam, selon une règle ajoutée à la liste « Ce que vous ne devriez pas publier sur Steam » de Valve.

Valve a mis à jour la section Règles et recommandations dans l’utilisation de Valve, affirmant officiellement son opposition à l’utilisation de NFT ou de cryptomonnaies. Pour mémoire, un jeton non fongible (NFT, de l’anglais non-fungible token) est un type spécial de jeton cryptographique qui représente un objet numérique tels une image, une vidéo, un fichier audio, auquel est rattaché une identité numérique qui est reliée à un ensemble non vide de propriétaires. Contrairement aux cryptomonnaies, ils ne peuvent pas être négociés ou échangés à l’équivalence. C’est la raison pour laquelle ils sont dits non fongibles. Cela diffère des jetons fongibles comme les cryptomonnaies, qui sont identiques les uns aux autres et, par conséquent, peuvent être utilisés comme support de transactions commerciales. En gros, les NFT sont des jetons cryptographiques uniques qui existent sur une blockchain et ne peuvent être reproduits.

Voici la liste de ce que vous ne devriez pas publier sur Steam :

  1. Discours haineux, c’est-à-dire un discours qui encourage la haine, la violence ou la discrimination à l’encontre d’un groupe de personnes en se basant sur leur origine ethnique, leur religion, leur sexe, leur âge, leur handicap ou leur orientation sexuelle.
  2. Les images sexuellement explicites de vraies personnes
  3. Du contenu pour adultes sans mention explicite ni filtrage sur l’âge du public.
  4. Des déclarations calomnieuses ou diffamatoires.
  5. Du contenu dont vous ne possédez pas les droits.
  6. Du contenu enfreignant les lois des juridictions qui lui sont applicables.
  7. Du contenu manifestement offensant ou destiné à choquer ou dégoûter les téléspectateurs
  8. Du contenu exploitant les enfants de quelque façon que ce soit.
  9. Des applications qui modifient les ordinateurs des clients de manière inattendue ou nuisible, telles que des logiciels malveillants ou des virus
  10. Des applications tentant de récolter des informations confidentielles de manière frauduleuse, comme les identifiants Steam ou des données financières (par exemple, les informations de cartes bancaires).
  11. Du contenu vidéo non directement lié à un produit livré sur Steam.
  12. Des vidéos 360 VR non interactives
  13. Des applications basées sur la technologie blockchain qui émettent ou permettent l’échange de crypto-monnaies ou de NFT.

En regardant une capture Wayback Machine de la page de règles de Steam de fin août, il n’y a que 12 règles et aucune mention de crypto-monnaies ou de NFT. La nouvelle règle est également absente d’autres documents (elle n’apparaît actuellement pas sur la page Rejoindre le programme de distribution Steamworks).

Pour un développeur travaillant sur un jeu basé sur NFT, le changement est dû au fait que la société n’autorise pas les éléments de jeu qui pourraient avoir une valeur réelle :

« Nous avons choisi d’être franc sur les jeux blockchain et les NFT. En conséquence, nous avons finalement perdu la bataille avec Steam. Bien que je sois déçu de la suppression d’Age of Rust, le fait est plutôt que les jeux Blockchain dans leur ensemble vont être supprimés. C’est un revers pour tous.

« Le point de vue de Steam est que les objets ont de la valeur et qu’ils n’autorisent pas les objets qui peuvent avoir une valeur réelle sur leur plate-forme. Bien que je respecte leur choix, je crois fondamentalement que les NFT et les jeux blockchain sont l’avenir. C’est pourquoi j’ai commencé ce voyage avec vous tous ».

« À ce stade, nous allons remettre notre énergie dans le gamedev, en créant plus de NFT et en responsabilisant la communauté plutôt que d’essayer de combattre Steam seul. Nous continuerons à publier notre jeu @madewithunity ailleurs. Avançons, nous ❤ NFT, nous ❤ @enjin, et ❤ notre communauté. Allons de l’avant ! »

Epic déclare être «*ouvert*» à l’idée de jeux utilisant des NFT ou crypto-monnaies

Steam est l’un des magasins de jeux PC les plus populaires. Mais Epic, qui est également très populaire sur PC, ne semble pas vouloir emprunter cette voie. Bien que le PDG d’Epic, Tim Sweeney, a déclaré que la société n’avait pas envisager de se lancer dans les NFT, cette politique ne semble pas s’appliquer aux jeux de son magasin*: Epic a déclaré être «*ouvert*» à l’idée de jeux utilisant des NFT ou crypto-monnaies.

« Epic Games Store accueillera les jeux qui utilisent la technologie blockchain à condition qu’ils respectent les lois pertinentes, divulguent leurs conditions et soient classés par âge par un groupe approprié. Bien qu’Epic n’utilise pas de crypto dans nos jeux, nous accueillons favorablement l’innovation dans les domaines de la technologie et de la finance ».

Rien de tout cela ne signifie que les développeurs rejetés par Steam peuvent se précipiter et lancer leur jeu sur Epic Game Store. Actuellement, le programme d’auto-édition d’Epic est en version bêta fermée, et la FAQ d’Epic indique qu’il choisit qui peut se joindre au « cas par cas ». Epic, cependant, s’est révélé être un propriétaire de plateforme assez permissif (ce qui est devenu un point de discorde dans son procès avec Apple lorsque des avocats ont évoqué les jeux « offensants et sexualisés » disponibles sur Itch.io, un magasin de jeux accessible sur la boutique de jeux d’Epic).

Autoriser les jeux interdits par Steam est un autre moyen pour Epic de rivaliser avec Valve. Epic a déjà montré qu’il était prêt à faire de gros paris en essayant de faire de son magasin un acteur majeur dans l’espace de jeu sur PC, et cela pourrait être un autre pari pour rallier certains joueurs ou développeurs. Certains fans de NFT se sont immédiatement tournés vers Epic après l’annonce de la nouvelle de Steam.

Un problème de réputation ?

Steam a l’habitude de prendre des décisions de modération controversées, en particulier en ce qui concerne les jeux à contenu sexuel. Dans ce cas, cependant, il est possible que les internautes ne se mobilisent pas pour faire pression sur Valve afin de changer le non en oui concernant les jeux NFT (nombreux sont les commentaires sous les tweets de SpacePirate qui félicitent Valve de sa décision – ou qui se moquent de ceux qui en sont contrariés).

Il est peut-être compréhensible que Steam veuille éviter d’avoir des NFT sur sa plateforme. Les jeux basés sur la crypto et NFT n’ont pas les meilleures réputations. Nous pouvons évoquer la tristement célèbre saga Evolved Apes.

Le projet était décrit sur la place de marché de NFT OpenSea comme « une collection de 10 000 NFT uniques de singes piégés sur un territoire sans loi ». « Ils se battent pour survivre, et seul le singe le plus fort l’emportera », pouvait-on lire, en référence au jeu de combat tant annoncé du projet, qui ne s’est pas matérialisé. En dehors de cela, il s’est avéré que tout le projet n’était qu’une escroquerie.

Une semaine après le lancement du projet le développeur anonyme connu sous le nom d’Evil Ape qui avait promis ce jeu a disparu, tout comme le compte Twitter et le site Web officiels du projet. Mais ils ont laissé des traces sur la blockchain qui montrent qu’ils ont siphonné 798 éthers (2,7 millions de dollars) des fonds du projet en plusieurs transferts. Ces fonds, issus de la vente publique initiale de NFT et de commissions sur le marché secondaire, étaient destinés à des dépenses liées au projet, comme le marketing. Les investisseurs d’Evolved Ape déclarent avoir remarqué plusieurs signaux d’alarme avant que Evil Ape disparaisse.

« Après la vente publique du 24 septembre, les annonces ont semblé suspectes de manque de professionnalisme et plusieurs des dirigeants n’étaient plus là. Mais ils ont mis cela sur le compte du manque d’expérience à l’époque », a déclaré un investisseur qui a requis l’anonymat en raison des retombées actuelles de l’escroquerie. « Je pense que cette tempête géante n’a jamais été ce à quoi l’on s’attendait », a-t-il déclaré. En outre, la communauté Evolved Apes a découvert que les gagnants d’un concours organisé par Evil Ape sur les réseaux sociaux (une activité marketing pour créer du buzz) n’avaient pas reçu leurs prix NFT du projet.

De plus, l’artiste du projet n’avait pas été payé non plus.

où un développeur a vendu des NFT avec la promesse qu’ils seraient inclus dans un jeu de combat, mais a ensuite apparemment pris l’argent et s’est enfui. Il existe des concepts de jeu potentiellement intéressants qui utilisent des NFT, mais il est difficile de dire combien d’entre eux auraient été adaptés à Steam même s’ils étaient autorisés.

Sources : Règles et recommandations, Règles et recommandations (archives web), Rejoindre le programme de distribution Steamworks, SpacePirate

Et vous ?

Que pensez-vous des NFT dans l’absolu ? Êtes-vous intéressés par l’acquisition d’un NFT ou en avez-vous déjà acquis ?

Que pensez-vous des jeux qui font appels aux NFT et cryptomonnaies contrairement à des paiements en devise ?

Penchez-vous plus du côté de Valve (interdiction de ce type de jeu) ou d’Epic (ouverture à l’idée de le faire) ? Dans quelle mesure ?

Voir aussi :

Environ 90 % des NFT n’auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, prévient Fred Ehrsam le cofondateur de Coinbase

Le marché du NFT (jetons non fongibles) s’est effondré avec une baisse estimée à près de 90 %, le nombre de portefeuilles actifs a également chuté de près de 70 %

Tim Berners-Lee vend le code source d’origine du Web pour 5,4 millions de dollars en tant que jeton non fongible, alors que certains pays déclarent les NFT comme étant sans aucune valeur sous-jacente

Tiri

Je suis un développeur web qui cherche à résoudre les problèmes du monde réel. J'ai la passion d'apprendre et de partager mes connaissances avec les autres, aussi publiquement que possible.